posté le 12-08-2018 à 15:01:55

A peine rentré...

A peine rentré, j'éternue un coup...

Ca fait du bien mais là n'est pas la question, ni le problème d'ailleurs !

Nous rentrons il y a une demi-heure (quand j'écris à peine c'est pour broder) d'un tour jusqu'à Thierenbach, hameau au milieu duquel se trouve une basilique... la basilique de Thierenbach Jungoltz, lieu de pélerinage, où nous aperçûmes des marcheurs et marcheuse sans savoir s'ils étaient pélerins et pélerines, randonneurs et randonneuses...

Il y avait des cyclistes des deux sexes aussi...

Et des voitures, et des motos...

On a eu un vent contre pour rentrer, mais comme ça descend ça compense...

Il y a un grand parking sur la gauche du bâtiment religieux, un hôtel de l'autre côté du grand parking, des tables de pique-nique et du gazon... 

Et des arbres... pas oublier les arbres...

Nous avons mangé à table, pas à proximité du lieu de culte, sur un îlot à droite de la rue et à gauche de la chicane quand on arrive d'en-bas à cent mètres de l'entrée du grand parking, d'où nous pouvions apercevoir un troquet pas loin...

 

Hier soir... parlons d'hier soir... j'ai regardé Le livre de la jungle sur la télévision suisse-allemande en version anglaise sans sous-titre...

Pourquoi pas de sous-titres, je n'en ai aucune idée...

Ou alors, vous savez, maintenant on peut voir un film dans sa langue première avec les télévisions modernes, mais ça n'empêche qu'il y a des sous-titres !

Ce Livre de la Jungle n'est pas celui, rigolo, de Walt Disney, bien connu... il est plus noir, bien qu'en couleur, un peu rigolo, et une paire de chansons sont comme celles d'avant...

 

En arrivant chez nous Tuti prend deux photos de la boîte à livres devant chez nous, une ouverte, l'autre fermée... l'ouverte n'apparaît pas... doit être loupée...

 

 

 

 

 


Commentaires

 

1. Florentin  le 12-08-2018 à 17:55:58  (site)

Une boîte à livres ? Elles fleurissent partout et c'est très bien. J'ai sur le bord de ma fenêtre tout un tas de bouquins lus que j'avais le projet d'aller porter au Secours populaire. Je me demande si je ne devrais pas en mettre quelques uns dans une boîte à lire. Les plus communément lisibles. Bonne fin de soirée. Florentin

2. MarioMusique  le 12-08-2018 à 18:50:06  (site)

Une description qui ressemble au pélerinage de Notre-Dame-du-Cap, à deux pas de chez moi, qui attire des touristes croyants d'un peu partout, dont beaucoup de Noirs américains qui, depuis mon enfance, me posent la grande question : Where's the shrine ?

 
 
 
posté le 11-08-2018 à 03:11:21

Les photos d'hier...

Hier j'écris un texte, j'envoie les photos, apparaît une fenêtre qui dit, en résumé, que Windows me demande de virer l'empêcheur de publicité et je me retrouve sur la page d'accueil de Vef avant connection...

Je me suis senti las...

Deuxième tentative, la bonne, mais l'envie d'écrire n'était plus là ! 

 


Commentaires

 

1. MarioMusique  le 11-08-2018 à 05:37:36  (site)

N'obéis jamais à ce qu'un ordinateur t'ordonne.

 
 
 
posté le 10-08-2018 à 18:14:36

La Suisse et la guerre...

Canon Suisse !

 

 

 

Fausse maison, vrai bunker !

 

C'est dedans que ça se passe !

 

Défendons-nous !

 

 

 

 

 


Commentaires

 

1. MarioMusique  le 11-08-2018 à 05:38:05  (site)

J'aime bien la maison.

2. Florentin  le 12-08-2018 à 17:52:11  (site)

Des Suisses qui jouaient à se faire peur ? Florentin

 
 
 
posté le 04-08-2018 à 10:48:33

Moi, historien !

Ah ! Je rigole...

Non ! C'est sérieux !

Je vais vous parler de la Suisse pendant la première guerre mondiale...

 

La Suisse était neutre (depuis la pâtée de Marignan 1515 ils ont opté pour la neutralité ad infinitum) comme nous le savons tous... mais ce que j'apprend hier (grâce à la Télévision Suisse Romande) c'est que, voyant que l'Allemagne (ou la Prusse, ou la Bavière, c'est selon, vu que 1870 n'avait pas exactement tout unifié) violait la neutralité de la Belgique, les Suisses ont pris peur et ont décrété la mobilisation, et tout le monde aux frontières, prêts à défendre la patrie au cas où...

Alors, une chose très intéressante, jusqu'à 1914, ou 1918, je dois retourner voir la vidéo pour en être certain mais j'ai pas envie, la Suisse Romande d'aujourd'hui s'appelait bel (ou belle ?) et bien Suisse Française...

Alors, tout en restant neutre, les suisses qui causent français se sentaient proches de la France, et les suisses qui causent allemand proches de l'Allemagne (ou Prusse, ou Bavière, je reviens pas là-dessus)...

Or donc que se passa-t-il ?

Il se passa que le général de l'armée suisse, nommé par le conseil fédéral quand tout le monde se bat autour, était germanophone et essaya d'influencer le sus-nommé conseil fédéral à entrer en guerre du côté allemand (ou prussien, ou... ça va, on sait !)... ce qui provoque une levée de boucliers de la part des francophones... on est neutre et on reste neutre !

Enfin bref, le général qui avait carte blanche pour commander les troupes sans en référer au conseil, passait sous ses ordres direct et faisait ce que les politiciens lui disaient de faire...

 

Bien entendu, je suis pas historien, ce que je vous raconte dans ce billet c'est ce que j'en ai retenu d'hier, et ma parole n'est pas d'évangile...

Par exemple que la Suisse opte pour la neutralité après Marignan c'est ce qu'en dirent deux comiques suisses... alors, vrai ou pas ? 

 

 

 

 

 

 


Commentaires

 

1. MarioMusique  le 04-08-2018 à 17:34:36  (site)

Mon éditeur est né en Suisse. Il était enfant au cours de la guerre et son père a décidé de déménager en France. Initiative plus que bizarre...

2. johnmarcel  le 04-08-2018 à 18:57:26  (site)

Tu dois parler de la seconde guerre mondiale… le père de ton éditeur a du partir pour la zone libre, et, quand l'Allemagne l'a occupé, il l'a quitté pour aller au Canada ?
Ou alors il est allé en zone occupée, et, comme il était suisse, était protégé par son passeport…
Ou encore c'était un agent secret travaillant pour l'Abwehr, il fut découvert à la fin de la guerre et s'est enfui avant qu'on ne le fusille !

3. Marioromans  le 04-08-2018 à 23:11:31  (site)

Mon éditeur a 82 ans, Donc, c'est la Seconde Guerre dont il est question. Je crois me souvenir que le déménagement a eu lieu dans la zone libre, mais quand les Allemands sont arrivés, sa famille n'a pu retourner en Suisse, Son père a été fusillé par l'ennemi.
Petit, mon éditeur n'a pu fréquenter l'école. À dix ans, il ne savait ni lire ni écrire. Il est arrivé au Québec en 1960 et depuis, bien sûr, il a la citoyenneté canadienne. Il retourne en France et en Suisse à chaque été, pour ses vacances,
A toutes sortes de points de vue, c'est un homme très étonnant !

4. johnmarcel  le 05-08-2018 à 07:21:09  (site)

En rigolant je dis qu'il s'enfuit avant d'être fusillé, et toi tu m'annonces qu'il l'a été…

5. Florentin  le 05-08-2018 à 17:07:12  (site)

Ce qui reste étonnant, c'est que les belligérants qui entouraient la Suisse, lors des deux guerres mondiales, n'ont jamais cherché à l'envahir. On serait entré là-dedans comme un couteau dans le fromage. Mystère qu tout cela. Florentin,

6. zyla  le 08-08-2018 à 10:24:31  (site)

Bonjour! merci pour votre visite!
Ce serait sympa de prendre en photo la boîte à livre près de chez vous ! je vous invite à la poster sur mon blog si vous le voulez bien!

 
 
 
posté le 03-08-2018 à 20:15:00

Les livres de ma bibliothèque...

Petit à petit ils emplissent deux boîtes à livres... quelques uns sont partis, certains après discussions âpres avec Tuti, pour être remplacés par de la littérature enfantine qui aide son français, ouvrages moins imposants que ceux que je donne...

Discussions âpres ?

Je choisis deux ou trois livres et Tuti dit non, pas celui-là, ou celui-là, on l'emmène à Suro Baru...

Bon, on verra !

Je pense au poids de la caisse qu'emménera le cargo...

 

 


 
 
 

Ajouter un commentaire

Pseudo : Réserve ton pseudo ici
Email :
Site :
Commentaire :

Smileys

 
 
 
Rappel article